La Commission municipale du Québec a émis deux recommandations à la Ville de Saint-Jérôme: fixer la date officielle de fin du mandat de Stéphane Maher au 31 décembre 2020 et ajouter une règle relative au respect dans le code d’éthique des élus de la Ville de Saint-Jérôme.

Autant la Ville que la mairesse de Saint-Jérôme, Sophie St-Gelais, ont accueilli favorablement ces deux recommandations. Le député de Saint-Jérôme à l’Assemblée nationale, Youri Chassin, salue aussi la fin de ce processus.

« Je suis bien content qu’on tourne la page et qu’on mette le point final à tout ce qui s’est passé au cours des derniers mois », a dit le député en entrevue vendredi. Tous les systèmes ont fonctionné, autant l’accompagnement de la Commission municipale que le processus judiciaire qui l’a précédé. »

« De l’extérieur, cela pouvait donner l’impression qu’il ne se passait rien, mais je salue le travail de la ministre qui a fait ses demandes en temps opportun, en plus de rendre le rapport public dès que cela a été possible», a ajouté M. Chassin.

Le mandat couvrait par extension la situation au conseil de la MRC de La Rivière-du-Nord, où les votes de Saint-Jérôme pouvaient parfois être prépondérants. L’observatrice a statué que « des dossiers de nature régionale entraînaient des tensions importantes au sein du conseil de la MRC. Toutefois, dans le contexte précis du présent mandat, aucun dysfonctionnement ou manquement n’a été observé. »

Des recommandations déjà en voie d’être complétées

On nous a confirmé que le maire a reçu son salaire jusqu’au 31 décembre 2020, même si l’observatrice admet que celui-ci a siégé au comité exécutif en janvier, à cause d’une interprétation différente des règles. Les décisions prises en sa présence ont aussi été validées juridiquement.

Quant à la notion de respect intégrée au code d’éthique des élus, le processus est en marche pour « introduire une règle claire et précise. […] En ce moment, il s’agit d’une valeur, mais une modification sera proposée au conseil de façon à pouvoir sanctionner au besoin. (On ne peut sanctionner une valeur juridiquement) », a écrit la directrice des communications Valérie Sauvé.

Le rapport a été rendu public par la ministre des Affaires municipales du Québec ce vendredi 19 février, une observatrice avait été mandatée à la suite d’une demande faite par la ministre des Affaires municipales au lendemain du verdict de culpabilité rendu contre M. Maher pour manoeuvre électorale frauduleuse.

Optimisme pour la suite

« On envisage l’avenir avec optimisme, dit le député de Saint-Jérôme en évoquant les prochains mois et les élections prévues en novembre. C’est sûr qu’on va se garder une bonne dose de réserve comme à l’habitude, tout en maintenant un esprit de collaboration pour travailler avec l’équipe qui sera en place pour la suite. »

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Quelque chose à ajouter?
Écrire un commentaire Cancel
Comments to: Plus de respect au conseil municipal et une fin de mandat raccourcie pour l’ancien maire de Saint-Jérôme

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://www.topolocal.ca
Vous voulez suivre Louis-Xavier Michaud sur les réseaux? C'est par ici!
TopoLocal

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.