Mise à jour du 7 avril 2021: L’usine de batteries annoncée à Saint-Jérôme pourrait être construite ailleurs. Informations à jour dans le texte suivant: Lion n’a pas encore choisi le site de sa future usine, la Ville de Saint-Jérôme crie à l’injustice

Une usine d’assemblage de blocs-batteries de l’entreprise Lion Électrique sera construite à Saint-Jérôme, un projet de 185 M$, d’après une annonce faite par les premiers ministres du Canada et du Québec, ce matin.

Le manufacturier d’autobus scolaires et de camions électriques investira 85 M$ pour « créer 135 nouveaux emplois à Saint-Jérôme » selon le premier ministre Legault, dans une installation entièrement automatisée. Les gouvernements québécois et canadiens fournissent 50 M$ chacun sous forme de « prêts pardonnables ».

En d’autres termes, 15 M$ de chacun des prêts n’auront pas à être remboursés si l’entreprise répond à certaines conditions de l’entente.

Lion, qui compte 465 employés ici, prévoit produire 650 véhicules cette année pour augmenter sa production à 2500 par année en 2023.

Le premier ministre du Québec François Legault a aussi salué la décision de Marc Bédard et de Lion qui, même si elle entre en bourse bientôt, va « garder son contrôle québécois », a-t-il dit.

L’annonce a aussi été faite en présence du premier ministre du Canada Justin Trudeau qui rencontrait son homologue du Québec en personne pour une première fois depuis plusieurs mois. Ils ont tous deux amorcé leur allocution en disant qu’ils avaient été très heureux de pouvoir discuter de « certains sujets » avant la conférence de presse.

La conférence de presse commence après 16 minutes:

Peu de temps après cette annonce, la Ville de Saint-Jérôme et sa mairesse Sophie St-Gelais ont salué ce projet, affirmant que des discussions étaient en cours pour installer l’usine sur un terrain de la rue De Martigny, d’après un accord de principe survenu en novembre et qu’on pourrait construire dès septembre 2021.

Une subvention de 15 M$, en fait

Le député de Saint-Jérôme Youri Chassin, qui était le seul invité en personne de la conférence de presse, à part les ministres, M. Bédard et les médias, a dit: « C’est une très bonne nouvelle pour Saint-Jérôme d’avoir une telle activité portée sur l’innovation qui va continuer à se développer. »

Il a ensuite mis son chapeau d’ancien économiste pour discuter du bien-fondé d’une telle innovation. « Lion pourra ainsi mieux contrôler ses coûts, puisque comme l’a dit M. Bédard, la batterie peut compter pour 40% du coût du véhicule. »

Il a ensuite qualifié la nouvelle formule de prêts pardonnables d’« intelligente », puisque le fardeau de la subvention revient à celui qui la reçoit. On lui a cité l’exemple de General Motors, qui a quitté Boisbriand en 2002 et remboursé un prêt de 110 M$ contracté en 1987… en 2017.

« Auparavant, on donnait des subventions sans toujours avoir de garanties. Aujourd’hui, on prête et on réduit le remboursement si toutes les conditions sont remplies. » Il cite entre autres conditions le maintien d’un siège social au Québec, la création d’un certain nombre d’emplois de qualité et d’un centre de recherche, dans le cas de Lion.

Et puis, il ajoute que le gouvernement qui reçoit de tels projets doit se poser la question: « Est-ce qu’on peut renoncer à ces revenus ? » Il semble bien que dans le cas du secteur très prometteur à long terme du transport électrique, la réponse était négative pour le gouvernement actuel.

« Après plusieurs années, on peut se permettre de croire que le gouvernement du Québec encaissera en recettes fiscales supplémentaires plus que les 15 M$ donnés aujourd’hui », conclut M. Chassin.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Il y a une conversation à propos de cet article.
Voir les commentaires Fermer les commentaires
Comments to: Lion bâtira son usine de batteries à Saint-Jérôme (pas certain)
  • Avatar
    15 mars 2021

    Super bonne nouvelle.

    Répondre
  • Avatar
    15 mars 2021

    Bravo LION, un investissement historique à Saint-Jérôme

    Répondre

Ajouter à la conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://www.topolocal.ca
Vous voulez suivre Louis-Xavier Michaud sur les réseaux? C'est par ici!

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.