TopoLocal fait des rénovations. Le contenu de l'été et d'autres fonctionnalités vont s'ajouter dans les semaines qui viennent.

Les faits à propos du Parc du lac Jérôme et d’un futur « écoquartier »

Beaucoup de citoyens de Saint-Jérôme sont préoccupés par l’avenir du Parc du lac Jérôme qu’ils souhaitent mettre à l’abri des projets de développement résidentiels dans ce secteur. Le débat public est déjà engagé quant aux moyens de protéger le boisé et de réglementer la croissance de la ville.

C’est un sujet important car il s’agit de l’avenir de Saint-Jérôme et de la qualité de vie de ses résidents. Le débat arrive à un bon moment puisque les citoyens de Saint-Jérôme choisiront leur prochain conseil municipal dans sept mois, en novembre 2021. D’ici quelques semaines, nous serons en pleine campagne électorale.

Le contexte électoral est d’autant plus important que le parti municipal au pouvoir, Vision Saint-Jérôme, est un canard boiteux. Le maire a été destitué à la fin de l’année dernière. La mairesse actuelle, Sophie Saint-Gelais, a été élue parmi les conseillers restés fidèles au maire. Il suffit de parler à quelques personnes pour constater que les Jérômien·nes, présentement, ont peu confiance en leur administration municipale.

Au-delà des affinités partisanes ou politiques, nous tentons ici de préciser plusieurs faits afin de permettre une discussion éclairée.

Le Parc du lac Jérôme, c’est où et c’est quoi ?

Le Parc du lac Jérôme est un vaste terrain que la Ville de Saint-Jérôme avait annoncé avoir acquis en septembre 2015. Sa superficie est de 10 millions de pieds carrés, ce qui équivaut à celle du parc du Mont-Royal à Montréal. En février 2016, la transaction était officielle, un montant de 2,7 M$.

Outre le Parc du lac Jérôme, montré en vert, le secteur boisé comporte aussi deux zones destinées à des développements résidentiels futurs, en bleu sur la carte. S’ajoute une vaste zone agricole, en jaune. Le projet d’Écoquartier est en couleur rose sur la carte, tandis que les terrains montrés en beige foncé appartiennent à la Ville de Saint-Jérôme.

Malgré sa vaste superficie, le Parc du lac Jérôme ne représente que 17% de l’immense zone boisée qui se trouve à l’est de Saint-Jérôme, et dont la superficie totale est de l’ordre de 60 millions de pieds carrés.

ZonesSuperficie ( pieds carrés )Proportion
Parc du lac Jérôme10 000 00017 %
Écoquartier Sud8 000 00013 %
zone agricole29 000 00048 %
autres terrains13 000 00012 %
La zone boisée qui se trouve à la limite sud-est du territoire de Saint-Jérôme est bordée au sud par la route 158 et à l’est par la limite du territoire de Sainte-Sophie, la longue ligne droite en haut à droite de notre photo. La superficie de cette zone est de l’ordre de 60 millions de pieds carrés.

La zone boisée englobe aussi des terres protégées par la Commission de protection du territoire agricole du Québec(CPTAQ), qui totalisent environ 29 millions de pieds carrés, soit près de la moitié de la zone.

Quant au projet d’écoquartier présentement en discussion, sa superficie est de 8 millions de pieds carrés. Ce secteur a été identifié comme « Écoquartier Sud » par la Ville de Saint-Jérôme dans un plan transmis à TopoLocal.

Nous avons demandé à la Ville de préciser s’il existait un « Écoquartier Nord ». Nous avons aussi demandé quelles étaient les autres phases prévues du développement des terrains environnant le Parc du lac Jérôme. Nous sommes toujours en attente de réponses.

Dans le cadastre du Québec, il existe aussi des lotissements résidentiels et des rues prévues dans deux autres secteurs avoisinant le lac, l’un à l’ouest du parc et un second au nord.

Alors qu’il existe présentement de multiples sentiers dans le secteur, ces sentiers traversent beaucoup de terrains privés. Beaucoup d’habitués du secteur estiment qu’ils sont dans le parc dès qu’ils arrivent au sentier situé à proximité des terrains de soccer du Parc multisports.

Pourtant, à partir de cet endroit, il faut parcourir deux kilomètres pour arriver sur le terrain du Parc du lac Jérôme. Au fil des phases de développement, il est plus réaliste de songer que ce parcours de deux kilomètres, qui se fait présentement dans un boisé, sera éventuellement une marche à travers des bungalows.

Nul doute que la Ville de Saint-Jérôme sera appelée à expliquer l’ensemble de ses projets aux citoyens qui s’en inquiètent.

Un « Écoquartier », c’est quoi ?

Que signifie le terme Écoquartier? Absolument rien de précis encore. Le terme a été choisi par le promoteur, qui veut en faire la signature de son projet. Les citoyens peuvent espérer un quartier le plus « vert » possible, mais il demeure que son aménagement sera selon la bonne volonté du promoteur, et évidemment à l’intérieur des exigences et des normes fixées par la Ville de Saint-Jérôme. Il incombera au conseil municipal d’établir ces normes.

Jusqu’ici, à part louanger l’apport de richesse foncière, le conseil municipal n’a guère expliqué comment le développement de ce secteur allait profiter aux citoyens de la ville.

Le lac Jérôme, pas tout à fait un vrai lac

Autre fait: le lac Jérôme n’est pas un lac naturel. Un survol du passé en révèle davantage sur la création du lac ainsi que sur les effets du développement.

Les relevés cartographiques des années 1940 montrent plutôt un secteur marécageux à cet endroit. Encore aujourd’hui, il y a d’ailleurs de nombreux milieux humides à proximité. Selon les informations que nous avons pu obtenir, c’est une digue installée vers la fin des années 1950 qui aurait créé le lac. Il se déverse dans la rivière Saint-Antoine, un petit cours d’eau qui serpente le long de la route 158 pour éventuellement rejoindre la rivière du Nord.

À son état naturel, ce cours d’eau était au fond d’une coulée riche en végétation. C’était avant le développement. Ce cours d’eau est aujourd’hui le fond de cour de plusieurs habitations et commerces. Il a pratiquement disparu. Il a même été canalisé par endroits. La 20e avenue, la route 158, la chemin de fer du train de banlieue, une voie d’accès à la Caisse Desjardins de Saint-Antoine, tout le terrain du Metro du même secteur, ainsi que la route 117 le recouvrent.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

5 réflexions au sujet de “Les faits à propos du Parc du lac Jérôme et d’un futur « écoquartier »”

  1. Wow. Un topo complet qui démêle le vrai du faux, avec pléthore de précisions. Félicitation. Sauvons la forêt du lac Jérôme. Devenez membre du site Facebook \ »SOS forêt du Lac Jérôme\ » et signez la pétition.

    Répondre
  2. Excellent article Charles. Il me semble qu\’il manquait cette synthèse des informations et des faits pour bien alimenter le débat. Je crois que St-Jérôme doit poursuivre ses efforts pro-environnement. Et être plus encadrant des promoteurs qui devraient respecter des règles élémentaires de développement résidentiel. (Respect des milieux humides, interdit de coupes à blanc, préservation de zones d\’arbres entre les lots, etc) Merci pour votre travail Topo Local. Merci pour les membres du groupe SOS Lac Jérôme qui sensibilise la communauté.

    Répondre
  3. Un travail de journalisme bien fait pour bien informer sa population . Contrairement à nos élus municipaux en place aucunement à l’écoute de leurs citoyens . N’hésitez aucunement à démontrer votre mécontentement si vous croiser l’un de vos élus et que vous n’êtes pas en accord avec ce projet nébuleux d’ éco quartier .

    Répondre
  4. Bravo de nous fournir de l\’information pour alimenter la discussion. Ce projet devrait être l\’occasion d\’un débat public sur l\’avenir de Saint-Jérôme qui depuis plus de 20 a été livré aux promoteurs aux détriment de la qualité de vie des citoyens.

    Une consultation publique doit être organisée pour étudier ce projet, on ajoute pas 4200 portes dans un quartier, 10000 personnes, 5000 voitures sans qu\’un plan
    plan d\’urbanisme d\’ensemble pour le secteur soit présenté.
    Déjà le quartier Montmartre, des mêmes promoteurs pose problème.
    Ça prend un \’\’BAPE\’\’

    Répondre
  5. Il est beaucoup question des projets résidentiels et de la survie du parc du lac Jérôme, j\’aimerais aussi que ce dossier soit examiné sous l\’angle du quartier des sports. Il y a quelques années, le maire et son organisation avaient convoqué les dirigeants des organisations sportives et de loisirs pour leur présenter le futur quartier des sports avec les installations ( complexe sportif, patinoires extérieures, terrains de tennis, terrains de basketball, complexe de natation etc..) sur une carte situé entre les rues Filion et Ouimet et en bordure de la foret. Avec tous ces nouveaux plans résidentiels qui font surface, que reste-t-il du quartier des sports? Reste-t-il de la place pour ces bâtiments et surfaces de jeux? Le projet du quartier des sports existe-t-il encore? Oui, il y a un complexe multisports en construction en ce moment mais le projet initial est beaucoup plus que ça. J\’aimerais bien que quelqu\’un ressorte les plans visuels du quartier des sports et les compare avec les projets résidentiels. Qu\’est ce qui s’est passé en coulisse depuis 4 ans pour que tout change?

    Répondre

Répondre à Pierre Lalonde Annuler la réponse

TopoLocal