Nous publions ici les questions d’une citoyenne de Saint-Jérôme qui se dit elle-même d’«excédée» par le développement et le comportement des élus passés et présents.

Je me présente: Isabelle Auger, jérômienne d’adoption depuis 2005. Dans mon cas, vivre à St-Jérôme s’apparente à Qui prend mari prend pays. En 2005, je n’aimais pas beaucoup cette ville mais, afin de rendre ma vie plus agréable, j’ai décidé de regarder les côtés positifs de St-Jérôme: la piste cyclable, un système de transport en commun efficace, d’excellentes écoles à tous les niveaux, des voisins gentils et sociables, le Parc de la Rivière-du-Nord, entre-autres. De plus, étant passionnés de la course à pied, mon conjoint et moi avons été dans les membres fondateurs du club de course à pied Les Godasses du Nord qui regroupe, depuis 2008, au moins 100-150 membres actifs par année. Une belle façon d’aimer ma ville et d’être des citoyens pro-actifs!

Par les circonstances de la vie, nous sommes déménagés au quartier Montmartre en 2012. Je n’étais pas très à l’aise d’aller vivre dans ce quartier ( toutes les maisons que nous aurions aimé acheter dans ce secteur se sont vendues en 1 semaine) car la dévastation de la forêt causée par ce développement irritait beaucoup ma fibre écologique. Par chance, quelques années plus tard, le parc du lac Jérôme a été créé, à mon grand bonheur. Quel lieu magnifique! Nous y entraînons notre club une fois par semaine et nous prenons une marche dans ces sentiers à tous les jours, comme de nombreux jérômiens, encore plus nombreux depuis la pandémie de Covid-19.

Cependant, une ombre menace maintenant le parc du Lac Jérôme et ses sentiers: l’appétit insatiable d’argent du constructeur du Quartier Montmartre et de la Ville de St-Jérôme. Un supposé écoquartier ( quel éco-blanchiment!) est supposé prendre la place de la belle forêt du Lac Jérôme et priver les jérômiens(nes) de ce joyau naturel en pleine ville. Un accord a été signé sans même avoir demandé l’avis de la population jérômienne entre ce contracteur et le conseil municipal. C’est peut-être légal ( même si j’en doute vu que le maire Maher n’avait pas encore quitté et que la mairesse remplaçante Sophie St-Gelais n’était pas encore assermentée) mais, est-ce que c’est moral? 

Est-ce que c’est moral de cacher un tel projet à la population et de nous mettre devant le fait accompli? Est-ce que c’est moral de construire de nouvelles canalisations d’eau potable alors que le système d’eau de la ville tombe en ruine? Est-ce que c’est moral d’enlever une forêt mature pour construire des maisons de plus quand nos écoles débordent déjà, notre hôpital déborde déjà , les bouchons de circulations sont de plus en plus longs et denses à chaque jour? Est-ce que c’est moral de priver les prochaines générations d’un oasis de verdure et de paix? Est-ce que c’est moral de ne pas écouter et aller contre la population jérômienne quand celle-ci parle et demande des comptes?

Je suis maintenant déménagée du quartier Montmartre. Ma conscience écologique est en paix. Le fait d’avoir été victime d’un vice de construction qui n’a même pas été pris en charge par le contracteur même si nous avions la garantie maison neuve en dit long sur l’honnêteté de cette personne. Et la ville de St-Jérôme a signé une entente pour un développement de 1 milliard avec cet individu? Ça me donne froid dans le dos. 

Je suis allée rencontrer mon député fédéral pour lui parler de cette situation. Il m’a répondu que ce n’était pas de son ressort, que c’était un dossier municipal. Mon député provincial m’a dit la même chose. J’ai écrit plusieurs fois à tous les conseillers municipaux. Sauf quelques exceptions, je n’ai pas obtenu de réponses. Cependant, les deux députés m’ont aussi dit que la conjoncture était bonne pour nous : c’est une année électorale au niveau municipal. Ils m’ont aussi recommandé de continuer d’écrire aux conseillers et d’écrire des lettres ouvertes, ce que je fais maintenant.

Comme une bonne citoyenne, j’ai participé à 3 consultations populaires pour les organismes sportifs et le parc du Lac Jérôme. Notre club souhaitait avoir une piste de course intérieure pour la population jérômienne en général et les différents groupes sportifs dans le futur complexe multi-sports. Le maire Maher nous a promis plusieurs fois que nous aurions cette piste, en public et en privé. Nous avons appris lors de la dernière séance du conseil le 15 mars dernier que nous n’aurions pas la piste alors que le complexe est déjà en construction. Nous avions la promesse du maire et nous avions participé à toutes les consultations publiques. Comment faire confiance à une administration qui traite ses citoyens de cette manière? Si les sentiers du Lac Jérôme disparaissent et que cette forêt devient un immense quartier rempli de rues et de voitures, à quel endroit iront courir Les Godasses du Nord?

Est-ce que c’est moral d’imposer cette vision du développement aux prochaines générations? Est-ce que c’est moral de préférer l’argent à la santé physique et mentale? Est-ce que c’est moral de vouloir toujours plus: d’argent, de pouvoir, de profit, de rendement? Je comprends l’éco-anxiété de la jeunesse montante et j’ai hâte que cette nouvelle garde arrive au pouvoir. Ça ne pourra pas être pire. 

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Il y a une conversation à propos de cet article.
Voir les commentaires Fermer les commentaires
Comments to: Une «Jérômienne excédée» s’inquiète du développement à Saint-Jérôme
  • Avatar
    11 avril 2021

    Le parc Jérôme, l’un des rare retranchement du grand pin blanc.
    Bien triste urbanisme ravageur.

    Répondre

Ajouter à la conversation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://topolocal.ca
Édition, révision et/ou contribution
Vous voulez suivre TopoLocal sur les réseaux? C'est par ici!
TopoLocal

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.