Daniel Forget, l’homme qui photographie des oiseaux

« Je suis honoré d’avoir été choisi, mais il ne faut pas oublier qu’on est 50! »

C’est sur cette note typiquement modeste que Daniel Forget a entamé la conversation. Il sera honoré par Loisirs Laurentides le 11 mai pour les nombreuses photos qu’il a faites à titre bénévole au Parc régional de la Rivière-du-Nord.

Pas du genre à chercher les honneurs, il insiste pour dire qu’il n’était pas du tout seul à fournir des photos gracieusement au parc. « Robert Lapointe et moi, ça fait des années qu’on y fait des photos. »

« Je n’étais pas au courant, c’est la directrice du parc Marie-Ève Gauthier qui a donné mon nom pour souligner mon travail comme bénévole. Ils sont venus me porter un trophée en personne, chez moi, tout en restant masqués et à distance sociale, comme on dit… »

Le trophée

Une passion pour les photos d’oiseaux

Grand héron

Aujourd’hui à la retraite, Daniel Forget a toujours aimé le plein air et la nature. Amateur de chasse et de pêche, il a passé beaucoup de temps dans la nature et avoue qu’il a toujours été fasciné par la beauté et la variété des espèces d’oiseaux qu’on y observe.

Son travail à Hydro-Québec lui a même permis d’habiter par moments à la Baie James: difficile d’être plus près de la nature que dans le Grand nord!

Harle couronné mâle

« Quand j’ai pris ma retraite en 2010, je me suis mis à faire de la photo, et j’allais régulièrement au parc, qui est tout près de chez moi. Un jour, le directeur du temps m’a demandé si j’accepterais de photographier les événements qui s’y tenaient, soit les activités de pêche, les marches au flambeau en hiver, etc. C’est comme ça que c’est arrivé. Mais il y a beaucoup d’autres personnes qui font du bénévolat au parc, et pas seulement en photo, il faut le dire. »

« Lumière sur la famille »

Même s’il se déplace ailleurs dans la région et dans le reste du Québec pour faire des photos, il n’est pas rare de trouver Daniel Forget au Parc régional de la Rivière-du-Nord au petit matin. Il s’y installe avec son équipement photographique et quelques accessoires qui lui permettent de patienter confortablement. Puis, il observe les oiseaux, guettant leurs moments les plus photogéniques.

Butor d’Amérique

Comme beaucoup de passionnés de la photo d’oiseaux, Daniel Forget a dû pousser ses connaissances en ornithologie. « Je me suis acheté des livres, et je me suis documenté, dit-il. Pour être à même de saisir de bonnes photos, il faut connaître les espèces d’oiseaux, leurs habitudes de nutrition et de migration, et observer leurs comportements. »

« Il faut aussi s’armer de patience et savoir se fondre dans la nature pour ne pas les déranger, en plus d’acquérir une bonne connaissance de la photographie et s’équiper convenablement. »

Carouge à épaulettes

Comme bien d’autres, Daniel Forget affirme que la photo numérique a été un tournant important. « À l’époque des films de 24 poses qu’il fallait faire développer, ça coûtait très cher faire des photos. Aujourd’hui, on a l’avantage d’en faire à volonté, et c’est devenu plus accessible. C’est bien, mais nous sommes devenus de plus en plus nombreux. »

Photo de famille….
Fuligule à collier
Héron vert

« Quand je faisais de la chasse et de la pêche, ça me trottait toujours dans la tête de faire de la photographie un jour, je pensais que je serais tout seul à faire ça. Je me voyais seul, dans la paix et le silence au bord d’un lac avec mon appareil photo. Mais c’est devenu tellement couru de nos jours… il faut travailler plus fort maintenant pour s’installer sans déranger les oiseaux et faire des photos qui sortent de l’ordinaire. »

Dindon sauvage
Canard branchu
Daniel Forget est membre du club photo Passion photo Laurentides, de Saint-Jérôme, où il partage ses connaissances avec d’autres amateurs de photo comme lui. En plus d’offrir des conseils à plusieurs passionnés, il a déjà donné une conférence sur la photo d’oiseaux.

Le 11 mai prochain, Loisirs Laurentides lui rendra hommage, à lui et à 50 hommes et femmes des Laurentides qui se sont illustrés par leur implication bénévole. L’événement fait partie des festivités du 50e anniversaire de cet organismes.

Le Gala reconnaissance des 50 grands bénévoles des Laurentides aura lieu en webdiffusion sur la page Facebook de Loisirs Laurentides, à compter de 16h00.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

Laisser un commentaire

TopoLocal