Nous publions ici une lettre d’une citoyenne de Saint-Jérôme, Isabelle Auger, qui s’adresse à la nouvelle mairesse de Saint-Jérôme Janice Bélair-Rolland. On avait aussi publié récemment une lettre qui exprimait ses inquiétudes par rapport au développement de la ville.

Bonjour Mme Bélair-Rolland,

Je vous envoie ce message suite à votre réponse à propos de l’entrevue de Marc Bourcier avec le chroniqueur Mathieu Locas publiée dans le journal Infos Laurentides de la semaine dernière.

Vous dites que M. Bourcier fait de la petite politique… Sans nécessairement être en accord avec tous les propos que M. Bourcier avance, le reprendre point par point est exactement l’image de la petite politique que vous semblez dénoncer. De plus, être ironique en disant que l’on ne veut pas d’écoquartier est franchement arrogant de votre part et montre une complète ignorance, une fois de plus, de ce que c’est un VÉRITABLE écoquartier. Un écoquartier ne se construit pas en coupant des arbres et contre la volonté de la population.

Vous dites que M. Bourcier fait de la petite politique… vos assemblées du conseil à huis clos, votre refus de répondre aux questions et attentes légitimes des citoyens payeurs de taxes, les nombreux scandales politiques dont Saint-Jérôme brille malheureusement à travers le Québec, les nominations partisanes et/ou familiales dont on entend parler dans de nombreux postes de l’organigramme de la Ville de Saint-Jérôme, votre appui sans réserve à un promoteur privé pour un développement résidentiel dont personne ne veut à Saint-Jérôme, ce n’est pas de la petite politique?

Je veux aussi vous dire que le fait de mettre sur le site même de la Ville de Saint-Jérôme une vidéo qui donne une formidable vitrine publicitaire à un promoteur privé sent le conflit d’intérêt à plein nez. Vous êtes agente immobilière. C’est évident que vous êtes pour le développement immobilier même si la majorité de la population ( que vous êtes censée représenter ) souhaite une autre approche pour la Ville de Saint-Jérôme.

Je crois aussi qu’il est grandement temps de vous regarder dans le miroir et de revoir vos façons de faire de la politique. Il est révolu le temps de diriger sans écouter la population, de se voter de faramineuses augmentations de salaire sans justification, d’ignorer complètement la protection de l’environnement et des espaces vert/milieux humides, de dire que la fin justifie les moyens, de faire de la petite politique justement.

Ce que l’on veut, ce sont des politiciens qui travaillent en équipe, qui écoutent les citoyens et qui se préoccupent des prochaines générations. 

Votre legs politique ne sera pas des plus enviables. Cependant, je garde espoir car les générations montantes devront avoir des idées innovantes pour réparer tous les problèmes laissés par vous, leurs prédécesseurs. Il existe beaucoup de solutions : il aurait juste fallu écouter. Vivement les élections du 7 novembre prochain!

Bien vôtre,

Isabelle Auger

Vous avez des idées de ce que ça fait, une bonne ville? Répondez à notre sondage et assistez à notre conversation publique du 17 mai, à 19h.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Quelque chose à ajouter?
Écrire un commentaire Cancel
Comments to: De la politique, grande et petite

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

https://topolocal.ca
Édition, révision et/ou contribution
Vous voulez suivre TopoLocal sur les réseaux? C'est par ici!
TopoLocal

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.