TopoLocal fait des rénovations. Le contenu de l'été et d'autres fonctionnalités vont s'ajouter dans les semaines qui viennent.

Trois candidats de plus pour Avenir Saint-Jérôme et des projets pour améliorer la circulation

Lors d’une conférence de presse le mercredi 12 mai, Marc Bourcier a présenté quatre personnes qui promettent d’être candidates avec lui pour les élections municipales de novembre au sein du parti Avenir Saint-Jérôme.

Il s’agit de Michel Gagnon dans le district 7, un policier à la retraite impliqué à Saint-Jérôme depuis plusieurs années, notamment pour Opération Nez Rouge, en plus d’avoir une expérience en politique active et partisane. S’ajoutent aussi Stéphanie Tremblay dans le district 3, qui avait été conseillère municipale à Saint-Colomban de 2013 à 2017 et qui est revenue habiter Saint-Jérôme en 2018, et Stéphane Joyal dans le district 2, un entrepreneur du domaine de la sécurité sur les chantiers qui a aussi de l’expérience en génie civil.

En plus de présenter ces candidats, on a aussi dévoilé le plan d’Avenir Saint-Jérôme pour améliorer la circulation à Saint-Jérôme, que nous reproduisons ici.

Avec l’augmentation de la population et du nombre de voitures sur nos routes, force est de constater qu’il est de plus en plus difficile d’accéder à Saint-Jérôme par ses différents accès routiers! La circulation automobile de plus en plus dense, pour toutes sortes de raisons, crée des bouchons de circulation, entre autres, sur la  route 117, la 158, sur l’autoroute des Laurentides, à Saint-Antoine, Lafontaine et Bellefeuille!

Traverser Saint-Jérôme du nord au sud ou l’inverse dans un temps raisonnable relève de l’exploit à certains moments de la journée. 

Que de temps perdu dans son véhicule, de pertes économiques diverses, de pollution atmosphérique et de GES relâchés dans l’atmosphère. Sans compter le risque élevé d’accidents, tout cela dû au fait de l’augmentation de la population. En cas de transport d’urgence vers l’Hôpital régional, ou en cas d’incendie, ces problèmes de circulation deviennent par conséquent un problème de sécurité publique!

Il est impératif et urgent de corriger la situation et pour ce faire, nous donnerons la plus haute priorité à ces quatre demandes de projets, les quatre fléaux jérômiens:

  1. Création d’un carrefour giratoire à Lafontaine, joignant la route 117 (nord/sud) et le boul. des Hauteurs afin de désengorger tous ces accès aux heures de pointe. Conséquemment, il sera primordial d’en profiter pour rénover la chaussée entre la rue Bélanger et le restaurant La Foccacia tout en complétant l’aménagement d’une voie piétonnière sécuritaire pour les citoyens.
  2. Création d’un accès à l’autoroute 15 sud (entrée et sortie) par la montée Sainte-Thérèse afin de rendre moins dense la circulation automobile dans le secteur ouest de Bellefeuille qui est engorgé soir et matin mettant en péril les piétons et résidents du secteur montée Sainte-Thérèse, de l’école aux Couleurs-du-Savoir et de Place Citation
  3. Création d’un carrefour giratoire à Saint-Antoine au coin de la route 158 et de la route 117 (boulevard du Curé Labelle) afin de désengorger ce secteur où soir et matin, il y a des embouteillages monstres 
  4. Création d’un carrefour giratoire à Saint-Antoine(2) au coin de la 36e avenue et de la route 158 afin de désengorger ce secteur où soir et matin il y a des sérieux problèmes de circulation

Par la suite, il nous faudra évaluer au niveau municipal (si ce n’est pas déjà fait) les endroits problématiques dans toute la ville afin d’y améliorer la fluidité de la circulation. Il est inacceptable de voir des longues files de véhicules arrêtés sur la voie de droite de l’autoroute des Laurentides, tant à la hauteur du Costco que du boulevard La Salette. C’est aussi un grave problème de sécurité et jamais nous n’avons entendu le conseil de ville actuel aborder cette problématique. Nous avons des solutions et nous nous attaquerons à ce problème dès le lendemain de l’élection.

Pour mener à bien ces projets qui visent la sécurité des automobilistes, des piétons, dont de nombreux enfants, ainsi que la fluidité de la circulation routière dans Saint-Jérôme, nous débuterons nécessairement par des représentations auprès du ministre des transports, M. François Bonnardel.

Dans notre démarche, nous espérons compter sur l’appui de notre député à l’Assemblée nationale M. Youri Chassin ainsi que sur celui des députés des circonscriptions voisines : Prévost, Mirabel, Argenteuil, Les Plaines. Nous comptons également sur la collaboration des maires des villes voisines, de Prévost, Ste-Sophie, Saint-Colomban et Saint-Hippolyte car leurs citoyens qui transitent par Saint-Jérôme sont aussi des victimes de ces problèmes de circulation qui augmentent en ampleur d’année en année. 

Il faut bien commencer quelque part! Avenir Saint-Jérôme sonne l’alarme en tant que parti politique responsable et nous amenons des solutions. Il faut agir. Maintenant.

Car, si rien n’est fait, facile d’imaginer dans quel enfer seront plongés à la fin de leur journée de travail autant les Jérômiens que les citoyens des villes avoisinantes au cours des prochaines semaines, des prochains mois et des prochaines années. À quoi bon vouloir augmenter la population avec des projets immobiliers si nos infrastructures sont inadéquates? C’est notre devoir de prendre cet engagement aujourd’hui, au nom de toute une région, celle de la capitale régionale des Laurentides, celle de Saint-Jérôme.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

5 réflexions au sujet de “Trois candidats de plus pour Avenir Saint-Jérôme et des projets pour améliorer la circulation”

  1. Pas sûr que ce soit une bonne idée d\’ajouter des carrefour giratoires. Ça va créer d\’autres problèmes sans régler le problème de circulation aux heures de pointe .Les lumières de circulation dans ces secteurs font parti du problème avec les mauvaises synchronisations. Et les carrefour giratoires, c\’est pas tout le monde qui est à l\’aise avec ça. En réalité, ça prendrait d\’autres chemins pour contourner ces secteurs achalandés.

    Répondre
  2. Juste à cause des carrefour giratoire nous ne voterons pas pour eux. Aller à St-jovite et viver l\’expérience ou et regarder le comportement des véhicules Vous allez comprendre…de plus demandé au commerçant ce qu\’ils en pensent

    Répondre
  3. En ce qui concerne les projets 1, 3, 4, vous faites fausse route. Il faut sortir d\’une vision de licorne car le carrefour giratoire va devenir un problème majeur en temps et argents.

    Pour se rendre à St-Hippolyte, il faut peut-être penser exproprier le restaurant et le lave auto et refaire l\’intersection afin de régulariser le tout. Je sais que s\’est pas payant de dire la vérité pour se faire élire.

    Le projet 2 semble une nouvelle tentative et qui servira d\’une promesse caquiste à l\’élection 2022 et qui verra pas le jour.

    Répondre

Laisser un commentaire

TopoLocal