Le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a confirmé mardi matin la construction future d’une école secondaire d’une capacité de 1000 étudiants à Prévost. Un projet qui aura pris au moins une décennie à voir le jour ( encore indéterminé ) où l’école ouvrira ses portes.

Peut-être pour la rentrée 2023, ou 2024

Pressé de préciser la date d’ouverture de la nouvelle école ou même un échéancier préliminaire de construction, le ministre n’a pas voulu avancer de réponse.

Pour sa part, la présidente du comité Pour une école secondaire à Prévost, Hélène Durocher, s’est permis d’espérer que l’école puisse voir le jour pour septembre 2023, mais n’a pas exclu non plus que les délais puissent s’allonger jusqu’à l’automne de 2024.

À distance sociale, la présidente du Regroupement pour une école secondaire à Prévost Hélène Durocher salue le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge.

On sait que le Centre de services scolaire de la Rivière-du-Nord avait déposé en 2019 une demande pour le financement. Depuis l’année 2020-2021, sur l’ensemble du territoire de la MRC de la Rivière-du-Nord, on a recours à des locaux préfabriqués devant une hausse à peu près constante d’environ 500 élèves par an.

Jean-François Roberge n’a pas voulu préciser la date projetée d’ouverture de la future école.

Un besoin, une promesse, un «cadeau»…

Les bouquets de remerciements et les effusions de reconnaissance étaient à l’ordre du jour lors de l’annonce officielle, tenue à l’école du Champ-Fleuri. Mais si plusieurs parlaient de «cadeau», la construction d’une école secondaire, qui desservira les jeunes de Prévost et des environs, incluant une partie de Saint-Hippolyte, est réclamée depuis longtemps. Et les jeunes qui auront la chance d’y faire l’ensemble de leur parcours secondaire sont présentement en 3e ou 4e année.

Pour bien des parents, dont les enfants ont du vivre avec de longs trajets d’autobus et des journées scolaires allongées par les déplacements, sans doute que l’école est moins un cadeau que la simple reconnaissance de leurs droits.

La députée de Prévost Marguerite Blais n’a pas manqué de rappeler que la construction de l’école était un engagement électoral de sa part, qui lui-même faisait écho à un engagement de François Legault prononcé en 2018.

« Promesse tenue » a rappelé Marguerite Blais.

Le maire de Prévost Paul Germain a aussi souligné la promesse tenue par le gouvernement de la Coalition avenir Québec. « En janvier 2018, François Legault, alors chef du parti caquiste, voulait visiter une usine à Prévost, a dit le maire. Au lieu de ça, je lui ai présenté l’énergique comité citoyen pour une école secondaire. Nous sommes tous sortis gonflés à bloc de cette rencontre », a-t-il conclu, rappelant l’engagement pris ce jour-là par celui qui allait devenir premier ministre en octobre 2018.

Paul Germain était heureux de l’annonce d’une école secondaire de Prévost qui profitera à l’ensemble des citoyens et qui s’accompagnera d’autres projets de la Ville.

L’école sera érigée à proximité de la rivière du nord, sur un terrain que la Ville de Prévost vient tout juste d’acheter. L’emplacement faisait auparavant partie du Parc régional de la Rivière-du-Nord, et le maire a d’ailleurs affirmé que 80% de la superficie restera à l’état naturel.

La Ville de Prévost compte utiliser le reste de la superficie pour des fins éducatives et communautaires. Le maire Paul Germain a affirmé que Prévost fera don du terrain de la future école mais qu’elle projette également y aménager un centre culturel, une bibliothèque, et un éventuel hôtel de ville.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Quelque chose à ajouter?
Écrire un commentaire Cancel
Comments to: La nouvelle école secondaire de 1000 places à Prévost confirmée par le ministre de l’Éducation

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter une image - seuls les png, jpg, jpeg et gif sont admis.

Édition, révision et/ou contribution
TopoLocal

Se connecter

Bienvenue sur TopoLocal
Notre site existe pour vous informer
Créer votre compte
Créer un compte sur TopoLocal est gratuit. Une fois votre compte créé, il vous sera parfois offert de vous abonner, pour moins de 2$ par semaine.