TopoLocal fait des rénovations. Le contenu de l'été et d'autres fonctionnalités vont s'ajouter dans les semaines qui viennent.

Rhéal Fortin entre en campagne électorale… puisqu’il le faut

Dès la soirée du dimanche 15 août, les affiches électorales de Rhéal Fortin ont fait leur apparition dans les rues de Saint-Jérôme et dans l’ensemble de la circonscription Rivière-du-Nord, à peu près au même moment que celles de la candidate conservatrice Patricia Morrissette.

Le député sortant a affirmé que l’élection déclenchée par Justin Trudeau n’était pas du tout nécessaire, ajoutant que la décision lui apparaît comme « un mépris de la démocratie ».

« Quand la population te donne le mandat de gouverner pour 4 ans, il me semble que tu as la responsabilité de livrer tout le mandat que tu as obtenu. Surtout que le Parlement fonctionne: le gouvernement a réussi avec le soutien d’autres partis à adopter des lois et des budgets! Évidemment, ça exige plus de discussion et davantage de compromis qu’un gouvernement majoritaire, mais c’est ça la démocratie et c’est ainsi que les gens ont voté il y a à peine deux ans, en octobre 2019. »

Dès le jour du déclenchement des élections fédérales, les affiches de Rhéal Fortin étaient installées à plusieurs endroits dans la région.

Pour le député de Rivière-du-Nord, cette élection n’est rien d’autre qu’une tentative de Justin Trudeau pour obtenir un gouvernement majoritaire. « Je sais que c’est la tradition, mais nos lois ne devraient pas permettre que le gouvernement ait le droit de faire ça », ajoute le député élu lors des deux dernières élections fédérales.

Un manque de respect envers la population

Rhéal Fortin est aussi revenu à la charge en rappelant que, contrairement au Bloc québécois, les autres partis fédéraux ont eu recours au programme de subvention salariale d’urgence au printemps 2020 alors que selon lui ce programme devait servir aux entreprises et travailleurs autonomes touchés par les mesures de confinement et non à soutenir financièrement les opérations des partis politiques.

« Je regarde les affiches de nos adversaires et j’y vois une partie des budgets qui devaient servir aux citoyens québécois », a-t-il dit.

La campagne: quand même une occasion de rencontre

Malgré tout, Rhéal Fortin compte profiter de la campagne qui débute pour aller voir les gens. « J’avoue que ça me fait plaisir de rencontrer les gens et d’écouter leurs préoccupations. Je dis toujours que notre travail fondamental en tant qu’élu c’est d’écouter les citoyens et de défendre leurs intérêts donc face aux nombreux enjeux polarisants que l’on vit avec l’évolution de la Covid-19 et bien d’autres, notamment toute la question de l’environnement, je suis toujours content d’entendre le point de vue des gens. »

Un des prochains défis importants sera le sort de la Prestation canadienne d’urgence(PCU, aujourd’hui rebaptisée en prestation de la relance économique) et des divers programmes gouvernementaux une fois rendu en octobre, puisqu’un jour, dit-il, il faudra bien trouver un équilibre entre le besoin de soutenir les gens et les pénuries de main-d’oeuvre qu’on vit un peu partout. « Il faut définitivement des meilleures solutions », conclut-il.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

1 réflexion au sujet de “Rhéal Fortin entre en campagne électorale… puisqu’il le faut”

  1. WOW ces elections vont t-elle remettre sur rail cette ville de st Jerome delaissé par tous les gouvernements depuit fort longtemp ont fait d’elle une ville de gens qui ont recourt a l’aide social pour vivre miserablement depuit des années pourquoi ne pas permettre a ces gens de gagner leur vie honarablement comme toute autre ville des laurentides faut agir svp

    Répondre

Laisser un commentaire

TopoLocal