Cycliste gravement blessé après une collision avec un VUS

Un véhicule utilitaire sport a happé un cycliste et son vélo vers 8h20 ce matin à Saint-Jérôme, à l’intersection des rues Laviolette et Saint-Louis.

L’homme dans la jeune vingtaine a ensuite été traîné sur une dizaine de mètres par le véhicule. Il a été transporté d’urgence à l’hôpital Sacré-Coeur pour traiter de graves blessures au bas de son corps.

Selon Mélissa Bossé, porte-parole du Service de police de la Ville de Saint-Jérôme, la personne qui conduisait le véhicule n’a jamais vu le cycliste lorsqu’elle s’est engagée dans l’intersection. «Le VUS traversait la rue Saint-Louis alors que l’autre traversait la rue Laviolette. »

Les circonstances exactes de cet incident étaient en train d’être établies alors que les policiers rencontraient des témoins au milieu de la matinée.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

3 réflexions au sujet de “Cycliste gravement blessé après une collision avec un VUS”

  1. un commentaire en 3 – prudence prudence ,prudence pour les cyclistes comme pour les automobiliste ,il faut se dire que conduire un véhicule automobile n’est pas un loisirs il faut être extrêmement vigilent avoir des yeux tout le tour de la tête ,même sur un feu vert il faut l’être vigilent , valable pour les cyclistes et touts moyens de transport sur route surtout qu’il y a de plus en plus de petits véhicules électrique sur nos routes

    Répondre
  2. Le réseau cyclable est sérieusement déficient à Saint-Jérôme. Bien que l’axe nord-sud, à l’est de la rivière, soit magnifiquement desservi par le P’tit train du nord, il n’y a rien dans l’axe est-ouest ni dans l’axe nord-sud à l’ouest de la rivière. Il y aura toujours des accidents, mais peut-être serait-il possible d’en éviter quelques-uns en développant le réseau cyclable.

    Répondre
    • Le réseau cyclable n’est pas la panacée et est loin d’être une garantie. Mon pire accident de vélo – un face-à-face avec un cycliste dans la mauvaise voie et en perte de contrôle – s’y est produit. La solution passe par l’éducation, la prudence et le respect des règles élémentaires du Code de la route. Et ce, autant pour les cyclistes que pour les automobilistes. Parce que la route, ça se partage…

      Robert Charland

      Répondre

Laisser un commentaire

TopoLocal