Un « quartier général » pour entrepreneurs audacieux

La rédaction de TopoLocal

Le Cégep de Saint-Jérôme (CSTJ) a inauguré le 12 octobre les nouveaux locaux du Quartier général de l’audace, (QGDA) situés sur la rue De Villemeure au centre-ville. Ce laboratoire d’entrepreneurs accueillera des étudiants désireux de mener à bien leur projet entrepreneurial, et aussi des entrepreneurs qui souhaiteront louer les espaces mis à leur disposition.

Le QGDA comporte un local coopératif dédié à l’idéation et au travail d’équipe ainsi qu’un espace destiné à la mise en marché pouvant accueillir des boutiques éphémères ou encore des événements accessibles au grand public. Ces événements permettront aux participants de tester leur projet d’affaires.

Le lieu portera le nom d’Espace Bernard Casavant, un hommage à celui qui a été la bougie d’allumage de ce projet. On y trouve une murale qui rappelle la vie d’entrepreneur de Bernard Casavant ainsi que ses engagements philanthropiques. En plus de cet espace à usage multiple, deux bureaux fermés ainsi qu’une salle de conférence seront disponibles à la location.

L’espace Bernard Casavant

Le succès de ce projet a été rendu possible grâce à la communauté d’affaires qui a répondu à l’appel de la Fondation du Cégep et des deux coprésidents de la campagne de financement, MM. Bernard Casavant et Philippe Fugère. Parmi les autres donateurs il faut mentionner Desjardins, la Fondation Bernard et Monique Casavant, la Banque Nationale, la Banque Royale, DLGL technologie et la Ville de Saint-Jérôme.

Eugenio Mannarino, vice-président régional, Nord-Est de Montréal de la Banque Royale du Canada, Érik Péladeau, président de la Cie de Publication Alpha inc., Carlo Coccaro, membre des Dérangeants, Joël Bouchard, directeur de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, Philippe Fugère, coprésident de la campagne majeure de financement, Martin Guénette, vice-président régional réseaux des particuliers à la Banque Nationale, Sophie Casavant, Fondation Bernard et Monique Casavant, Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, Étienne Crevier, membre des Dérangeants, François Parizeau, vice-président du CA de la Fondation du Cégep de Saint-Jérôme, Éric Gagnon, président du CA de la Caisse Desjardins Rivière-du-Nord, Marc-Antoine Lachance, président du CA du Cégep de Saint-Jérôme et Marie-Claude Duquette, membre des Dérangeants.

Pour faire rayonner le projet, le Quartier général de l’audace a fait appel aux Dérangeants, un organisme qui regroupe 7 jeunes entrepreneurs. La mission que se donnent les Dérangeants est de stimuler l’entrepreneuriat, donner une voie à la relève et offrir au public un accès à leurs entreprises émergentes. Grâce à la présence des Dérangeants, les participants du QGDA pourront côtoyer des jeunes entrepreneurs audacieux, qui ont des contacts et une solide conscience sociale.

En plus de la bourse de soutien de 5000 $ dont les étudiantes et étudiants du CSTJ pourront bénéficier, une bourse supplémentaire d’un montant de 10 000 $ sera offerte à la population étudiante ainsi qu’aux diplômés qui désirent lancer, développer ou racheter une entreprise dans les 5 ans suivant leur diplomation. La bourse Audace, généreusement offerte par M. Érik Péladeau est unique dans le réseau collégial et vise à encourager la relève entrepreneuriale afin que celle-ci puisse contribuer à l’essor économique des futures générations.

Pour Nadine Le Gal, directrice générale du Cégep de Saint-Jérôme, le collège veut ainsi encourager, accompagner et former la relève entrepreneuriale des Laurentides, donc participer au développement de la région.  « Avec sa structure d’accompagnement unique au Québec, le QGDA se veut un espace ouvert à la communauté où les échanges et le partage d’expertise favorisent l’émergence de nouvelles idées et l’accomplissement personnel. Ce faisant, nous souhaitons devenir la référence en entrepreneuriat collégial au Québec, » a-t-elle conclu.

Marc-Antoine Lachance, président du conseil d’administration du Cégep de Saint-Jérôme, a souligné qu’avec es nouveaux bureaux de la Chambre de commerce et d’industries du Saint-Jérôme Métropolitain, qui sont situés tout près du QGDA, l’offre de services en entrepreneuriat sera à son apogée au centre-ville de Saint-Jérôme.

« Le QGDA sera un endroit où tout est possible. Un endroit où se croiseront les rêves, les doutes, les convictions, les efforts, la discipline, l’expérience, la ténacité et la passion. Un lieu où il sera permis d’expérimenter, parfois de trébucher, mais surtout de se relever. Il n’y a pas de doute dans l’esprit de M. Casavant ni dans le nôtre : l’audace est ici pour longtemps. », a mentionné Sophie Casavant, porte-parole de la Fondation Bernard et Monique Casavant.

close

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

Envie d'ajouter quelque chose? Les commentaires sont bienvenus ici, mais ils sont modérés.

TopoLocal