Alain Saladzius

L’UQO décerne un doctorat honorifique au protecteur des rivières Alain Saladzius

La rédaction de TopoLocal

L’Université du Québec en Outaouais a remis un doctorat honorifique à Alain Saladzius, cofondateur de la Fondation Rivières, lors de la cérémonie de la collation des grades, le 12 octobre 2023, au Quartier 50+ à Saint-Jérôme. Alain Saladzius a voué sa carrière à la protection de l’eau, une ressource vitale pour l’humanité. Il est, affirme l’UQO., l’« exemple parfait d’un citoyen engagé », et il a mis son expertise d’ingénieur au service de la société.

Diplômé de l’École Polytechnique en génie civil, il est spécialisé en protection de l’environnement, en traitement des eaux usées et en gestion des eaux. Il a cumulé plus de 35 ans d’expérience dans la gestion de projets d’infrastructures municipales au gouvernement. Il a supervisé la réalisation de centaines de projets de traitement d’eau potable et d’eaux usées, et le Québec lui doit de nombreux projets salvateurs pour ses rivières et ses plans d’eau.

La rectrice de l’UQO, Murielle Laberge, lui a rendu hommage en ajoutant que ses accomplissements remarquables font de lui un modèle. La rectrice a rappelé les mots de l’astrophysicien et écologiste Hubert Reeves ( décédé le lendemain de la remise ) qui a déjà souligné « qu’à l’échelle cosmique, l’eau était plus rare que l’or ».

Murielle Laberge, rectrice de l’UQO

Alain Saladzius s’est adressé au groupe en termes sobres. « Je reçois cet honneur avec beaucoup de fierté et d’humilité. Tout au long de ces années, j’ai été entouré de personnes qui m’ont profondément motivé par leur intégrité, leur dévouement et l’amour de la nature. D’autres ont apporté la science. Cet engagement à protéger la beauté du monde est partagé par de plus en plus de citoyens, heureusement », a souligné Alain Saladzius, en remerciant toutes les personnes qui l’ont appuyé dans ses actions.

Alain Saladzius prend la parole alors que l’UQO vient de lui décerner un docrotat honorifique.
Le vice-recteur à l’enseignement Vincent Beauséjour et la rectrice de l’UQO Murielle Laberge en compagnie d’Alain Saladzius, docteur honoris causa.

L’hydroélectricité et ses rivières

C’est au début des années 1990 qu’Alain Saladzius se démarque en analysant les conséquences environnementales et économiques de l’attribution de contrats de production d’électricité à des producteurs privés. Il a d’ailleurs fait remarquer que la rivière du Nord a été l’une des premières que son travail l’a mené à étudier. Grâce à ses recherches, en collaboration avec différents spécialistes et groupes, le gouvernement a créé, en 1995, une commission d’enquête publique sur cette industrie et les informations alors recueillies ont permis de documenter considérablement les processus d’affaires de l’industrie.

Ses travaux ont aussi inspiré la comédienne Christine Beaulieu dans sa création de sa pièce de théâtre documentaire maintes fois saluée J’aime Hydro.

Alain Saladzius a également mis en œuvre l’opération Adoptez une rivière, qui lui a valu plusieurs prix et qui a mené à la création de la Fondation Rivières. C’est avec le comédien Roy Dupuis qu’il fonde cet organisme à but non lucratif.

Fondation Rivières voit à la préservation, à la restauration et à la mise en valeur du caractère naturel et écologique des rivières, tout autant que de la qualité de l’eau. Chacune des interventions réalisées au nom de la fondation ne cesse depuis de démontrer que l’ingénierie innovante et soucieuse de la protection de l’environnement fait partie de la solution aux problèmes de gestion des eaux.

Au niveau des municipalités, il a également pris part à l’élaboration de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable mise en place en 2011 par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Cette stratégie, actualisée et toujours en vigueur, vise à doter les municipalités d’outils pour acquérir des connaissances et pour poser un diagnostic clair et concret sur l’utilisation de l’eau par rapport aux normes reconnues à l’échelle internationale.

M. Saladzius agit d’ailleurs maintenant comme consultant en gestion des eaux et administration publique dans le secteur municipal.

Ses actions continuent de rayonner et démontrent l’ampleur de son implication sociale, de son souci du bien-être de la collectivité et de son engagement envers la communauté. Au cours des dernières années, il a reçu le titre de Fellow d’Ingénieurs Canada, en 2017, et le prix Honoris Genius, en 2021, de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

Envie d'ajouter quelque chose? Les commentaires sont bienvenus ici, mais ils sont modérés.

TopoLocal