Entouré d'une palissade décorative, le site de l'ancien édifice Taillon attend la fin d'une querelle entre les autorités locales et Ottawa. La Ville de Saint-Jérôme espère en faire un parc.

Le site de l’ancien magasin Taillon fait l’objet d’une « toquade insensée de fonctionnaires fédéraux », selon le maire de Saint-Jérôme

Charles Michaud

Le maire de Saint-Jérôme Marc Bourcier veut mettre fin à une « toquade insensée » provenant de fonctionnaires fédéraux et souhaite qu’Ottawa renonce à reconstruire la maison de transition qui occupait jadis l’édifice Taillon, aujourd’hui démoli.

Le maire, qui a fait une seconde visite à Ottawa à la mi-février afin d’obtenir que le gouvernement fédéral renonce à son projet, n’a toujours pas eu de nouvelles. Le maire estime qu’il n’y a pas de place, au coeur du centre-ville et de son Quartier des arts et du savoir, pour un établissement qu’il apparente à une prison. Il explique à TopoLocal dans l’entrevue qui suit:

YouTube video

Fermé, placardé emballé et clôturé depuis 5 ans

Le gouvernement fédéral avait fermé le centre correctionnel il y a cinq ans. L’édifice, à l’entrée du centre-ville, a fait l’objet d’un début de rénovation mais les travaux n’ont jamais été complétés. Il a été démoli il y a quelques semaines.

Les exemples de gaspillage sont nombreux, dont la fenestration neuve qu’on y avait installée qui n’a jamais servi, sans compter que les gestionnaires ont déboursé une centaine de milliers de dollars pour un emballage visuel de l’édifice pour tenter de pallier à son apparence de lieu abandonné.

Les fonctionnaires du fédéral ont annoncé leur intention de le reconstruire sur place malgré quelques autres choix de terrains offerts en échange par la Ville de Saint-Jérôme. Localement, un large consensus s’oppose à la reconstruction. Outre de nombreux citoyens, l’opposition compte sur le député fédéral de Rivière-du-Nord, Rhéal Fortin, le député provincial Youri Chassin, les huit préfets des MRC des Laurentides, tous les maires de la MRC de La Rivière-du-Nord, tous les membres du conseil municipal de Saint-Jérôme, l’Union des municipalités du Québec, l’organisme Rues principales, et la Chambre de commerce et d’industrie Rivière-du-Nord.

Le Parti conservateur du Canada a profité de l’opportunité politique pour annoncer qu’il mettra fin à ce projet s’il est élu lors des prochaines élections.

Et si on vous envoyait nos nouvelles le samedi matin?

On est là pour vous informer.

Vous pourrez vous désinscrire quand vous voudrez, ou changer la fréquence de vos envois.

Vous voyez de l'information inexacte dans cette page? Dites-le nous!

Envie d'ajouter quelque chose? Les commentaires sont bienvenus ici, mais ils sont modérés.

TopoLocal