fbpx
Culture, Livres, Personnes, Topos

Une vieille histoire dans un nouvel album

Le premier chapitre d'Une respiration lente et profonde est disponible sur le site de Collection NSD.

Une respiration lente et profonde est une vieille histoire, écrite par Mathieu Forget après qu’il ait quitté la région de Saint-Jérôme, il y a plus de 15 ans.

C’est l’histoire d’une femme de 53 ans, avec un mari dans le coma depuis plus d’un an, et qui se déroule au moment où elle décide de se choisir, elle plutôt que lui. «Même si c’est une vieille histoire, c’est certain que le sujet est toujours d’actualité», dit Mathieu.

Les gens du coin reconnaîtront peut-être une maison de Prévost dans l’album de 52 pages, on la voit dans deux cases. «Dans ma tête, c’était dans une maison comme ça que je me représentais celle de cette femme.»

Entre 1998 et 2015, que s’est-il passé?

L’album est complet parce qu’il était en voie d’être édité, en 2006. Toutes les planches étaient prêtes, illustrées par Catherine Parent. Puis, la personne chargée de l’édition, chez l’éditeur, n’y travaillait plus. Le projet est tombé dans le néant.

«J’aurais peut-être pu relancer l’éditeur, le présenter à de nouvelles personnes, mais on est passé à autre chose, finalement», raconte Mathieu.

Depuis, il a continué de se promener dans les librairies du Québec pour représenter un distributeur de livres, animé son émission de radio sur la bande dessinée et la littérature jeunesse à CIBL et a fini par s’installer à Mascouche, avec sa famille. Mais cette histoire traînait dans les cartons, toute prête.

En janvier de cette année, il a décidé que c’était assez. «J’ai décidé de m’arranger tout seul. On publie des petites quantités, mais on publie», ajoute-t-il.

Le premier chapitre de l’album est disponible en (vraies) bandes dessinées, pour vous faire une idée.

Le lancement a lieu le 21 avril, ce soir dès 17h, au Cheval Blanc, à Montréal.

Divulgation: Mathieu Forget est un ami, que je ne vois pas souvent mais que je connais depuis 20 ans. J’ai lu le premier chapitre de son album. J’avais le goût de lire le reste.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
>
Send this to a friend